Présentation du groupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation du groupe

Message  Kara le Mar 16 Jan 2007 - 23:54

Crée en 1998, l’ensemble Kizhier Pluguën ("Les Chats de Pluguffan") rassemble une vingtaine de danseurs et de danseuses environ ; Pluguffan, se situe dans le pays Glazik, non loin de Quimper.

Les danseurs portent le costume Glazik ainsi que le costume Bigouden, Pluguffan étant une des communes limitrophes du Pays Bigouden. D'ailleurs Pluguffan a la particularité, plus que d'autres, d'avoir vécu une réelle migration de Bigoudens vers Pluguffan et de Pluguffanais vers le Pays Bigouden. Ceci évidemment au gré des influences économiques locales. Il n'est pas rare dès le début du XXème siècle, de rencontrer des hommes et des femmes vêtus de leurs costumes d'origine, participer aux processions et rituels Pluguffanais. On rencontrait des familles que l'on appellera "mixte", car chacun attaché à sa terre locale, portait son costume d'origine.

A Pluguffan vous trouverez deux type de groupe :

Le groupe concours :

Crée pour rendre vivante la culture bretonne à travers diverses prestations en costume traditionnel pendant l’année, dont notamment le Concours de la fédération Kendalc'h. Ouvert à toute personnes âgées de plus de 15 ans, il regroupe une vingtaine de danseurs d’une moyenne d’âge de 20 ans.


Le groupe loisirs :

Ce groupe permet à toutes personnes d’apprendre à danser pour permettre de s’amuser en fest noz. Un tour de Bretagne est réalisé grâce à ces multiples danses des différents terroirs.

Le groupe enfant :

Depuis 2006. Les cours sont le samedi matin de 10H30 à 12H!!


Le nom du groupe est tiré d'une légende de Per Jakez Hélias que vous pourrez découvrir en cliquant sur "spoiler" :

Spoiler:

LA LEGENDE DU CHAT DE PLUGUFFAN


Il y avait bien longtemps que les poules avaient perdu leurs dents quand ceci est arrivé.
Celui qui m'a conté la chose était Henri Bruno lui-même à qui ses dents ne font plus mal depuis trente ans.
Mais il avait connu quelqu'un qui avait vu le chat de Pluguffan avant qu'il eût perdu sa queue.


En ce temps là, le pays bigouden était le lit de la misère, les pêcheurs ne trouvaient plus un seul
poisson dans la mer, dans les greniers ont avait serré la maigre récolte de mémoire d'homme.
Des hordes de souris s'y répandirent.


Les bigoudens envoyèrent un quarteron de grosses têtes à Pluguffan sur les frontières du pays.
Les gens demandèrent à emprunter le chat municipal pour les aider à ce débarrasser de ces maudits rongeurs.
Un chat de 1er choix que même une paroisse riche comme Pluguffan avait eu à peine de quoi s'en payer un.
Siégeant en Majesté au sommet du porche triomphal, il n'arrêtait pas de jouer avec sa queue qui lui faisait de l'ombre aux jours de soleil et une auréole en tout temps, une queue qui rassemblait en elle l'orgueil tout entier de Pluguffan.
Ne vous étonnez donc pas si je vous dit que le Conseil de Pluguffan refusa de prêter le chat aux bigoudens.
Comment ceux-ci avaient-t-ils pu se figurer qu'on pouvait disposer d'un animal si exceptionnel alors que c'était lui le Maître.


C'est alors après ces paroles de fiel et de vinaigre qu'un jeune homme de Pouldreuzic jura de punir les gens de Pluguffan.
Une nuit de pleine lune, il arriva dans le bourg de Pluguffan, il s'approcha du chat qui dormait de la moitié de ses deux yeux.
Le chat le laissa s'approcher tant il était habitué du respect de tous.
Le bigouden lui caressa l'échine d'une main et de l'autre armé d'un couteau lui coupa la queue.
La pauvre bête poussa un miaulement terrible, aussitôt les Pluguffanais jaillir sur la place.
Une course poursuite s'engagea jusqu'aux portes de son pays natal où l'attendaient six douzaines de bigoudens, rangés en bataille.


Les Pluguffanais sonnèrent la retraite, la crête basse ils s'aperçurent que la bête invalide avait vidé la place.
La queue du chat fit le tour du pays bigouden.
Bien que impuissante à chasser les souris, beaucoup oublièrent leur faim; le plaisir fait ventre.


On fit la paix avec les voisins, mais dans notre pays, si le coeur pardonne volontiers, la mémoire et la langue prirent l'histoire en charge.


L'histoire est donc assez vieille pour faire un contre borgne, mais assez nouvelle aussi pour qu'on puisse y croire un peu sans passer par un gobeur de lune.


Moi j'y crois tout à fait, pourtant la lune n'a jamais brillée au fond de ma gorge.


Dernière édition par le Lun 5 Fév 2007 - 16:45, édité 2 fois
avatar
Kara
Grand félin**
Grand félin**

Masculin Nombre de messages : 1014
Age : 35
Localisation : Plomelin
Date d'inscription : 16/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/kizhierpluguen/01.htm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum